Communiqué de presse du 1 Juin 2020

C’est avec déception que nous avons pris connaissance de la décision d’Alternative Ecocitoyenne Pellerinaise de déposer sa liste dès le vendredi 29 mai, et donc, ainsi, clôturer toutes les perspectives d’alliance que nous pensions encore possible.

Notre collectif ne peut que prendre acte de cette décision unilatérale et nous regrettons qu’ils refusent une union citoyenne pour les Pellerinais,

Suite à la réponse publiée par AEP à notre dernière proposition, il nous semble nécessaire d’apporter quelques précisions.

Tout d’abord, et c’est essentiel, c’est toujours notre collectif qui a fait le premier pas, et ce, dès décembre 2018. 

Notre première tentative de rapprochement s’est soldée par un retrait de notre part en juin 2019. Entre autres en raison de tractations parallèles avec la municipalité de droite et sans que nous en ayons été informés préalablement.

C’est pourquoi à cette époque nous avons fait le choix de constituer un collectif qui assumerait des valeurs de gauche, et qui pourrait ainsi porter un programme social, environnemental et solidaire. Sans occulter le fait qu’une union serait probablement nécessaire pour battre la majorité sortante au second tour de l’élection. 

Chacun a construit son groupe, son programme et a mené campagne. 

Avant le premier tour, nous avons fait savoir aux membres d’AEP que notre porte était ouverte. Cela ne les a pas empêchés de la claquer, littéralement, à la veille du premier tour, quelques heures seulement avant la fin de la campagne en indiquant qu’il n’y aurait pas de fusion avec notre collectif. (lien

Suite aux résultats du premier tour, et malgré cette dernière déclaration d’AEP des échanges se sont poursuivis (du 17 mars au 5 avril).

Si nous n’avons pas accepté ces propositions, c’est qu’elles n’étaient pas respectueuses de nos électeurs en intégrant uniquement notre tête de liste et sans garantie que notre programme puisse se concrétiser. 

Contrairement à ce qui a été affirmé par AEP nous avons indiqué que nous étions encore prêts à poursuivre le dialogue. 

Mais nous n’avons reçu aucune réponse. Comme nous avions convenu de nous voir après le confinement, quel n’a pas été notre étonnement de lire la déclaration dans le Ouest France du 23 mai, au lendemain de l’annonce de la date des élections.

C’est encore nous qui avons demandé une clarification de leur position (mail du 26 mai) ; la réponse est arrivée le 28 mai. Nous leur avons fait une nouvelle proposition le soir même, malgré cela ils ont déposé leur liste le lendemain. Fin de l’histoire. 

Notre groupe s’est réuni et l’ensemble des colistiers de notre liste s’est exprimé lors d’un vote. A une large majorité du collectif, et en toute responsabilité, nous avons fait le choix de continuer à défendre notre programme de gauche auprès des électeurs pellerinais. 

Par conséquent on ne peut que constater la rigidité de leurs positions et leur manque d’ouverture. Pourtant ces valeurs sont affichées dans leur programme, ne serai- ce qu’à but électoraliste? Quelles seront réellement leurs capacités à mener une démocratie participative, si le dialogue et l’écoute sont impossibles avec 20% de la population exprimée. 

Le 28 juin, les électeurs auront le choix entre deux listes qui représentent le passé d’un mandat compliqué et notre liste qui souhaite donner un nouvel élan pour le Pellerin.

Le collectif Un nouvel élan pour le Pellerin.